Les énergies renouvelables se portent bien, merci !

octobre 10, 2013 Aucun Commentaire »
Les énergies renouvelables se portent bien, merci !

Malgré la crise économique et la baisse des aides publiques dans de nombreux pays, les énergies renouvelables se portent malgré tout plutôt bien. Il est encore trop tôt pour traiter des chiffres de 2013, mais 2012 aura quand même été une excellente année pour les énergies renouvelables

L'éolien : champion des énergies renouvelables

Le photovoltaïque, deuxième fer de lance des énergies renouvelables

Aujourd’hui dans le monde le photovoltaïque représente enfin plus de 100 Gigawatts de puissance installée ! C’est officiel, et ce depuis fin 2012. Cette année-là, en effet, ce ne sont pas moins de 30 Gigawatts qui ont été installés dans le monde. Parmi eux, l’Europe est évidemment le fer de lance de l’électricité solaire avec à elle seule pas loin de 17 GW (7,6 GW pour l’Allemagne, 3,3 GW pour l’Italie et seulement 1,2 GW pour la France, toujours le plus mauvais élève des trois en matière de photovoltaïque). Mais le challenger de cette explosion du solaire dans le monde, c’est la Chine ! Presque 70 milliards de dollars investis pour une croissance de 20% : la Chine ambitionne manifestement de devenir le premier producteur mondial d’énergies renouvelables. Plus sérieusement, il faut bien évidemment pondérer ces chiffres : la Chine est aussi, avec les Etats-Unis, un des premiers pollueurs au monde et a une consommation électrique considérable liée notamment à sa très importante population.

Par ailleurs, il faut également pondérer le chiffre (assez élevé) de 100 Gigawatts. En effet, dans la mesure où le photovoltaïque produit de manière irrégulière, la production réelle d’électricité de la totalité des centrales photovoltaïques installées représente en fait l’équivalent de 16 centrales thermiques ou nucléaires de 1 GW chacune.

Quoi qu’il en soit, selon le président de l’association européenne de l’industrie photovoltaïque, Winfried Hoffmann, grâce à l’importance du parc photovoltaïque, l’émission de 53 millions de tonne de dioxyde de carbone (CO2) a été évité. Soit la quantité émise en moyenne par presque 9 millions de Français chaque année.

Articles en relation

Les commentaires sont fermé.